top of page

DIALOGUE AVEC PATRICK ZACHMANN

 

DIALOGUE • CINÉMA ET PHOTOGRAPHIE

JEUDI 28 MARS 2024

7 PARNASSIENS • 20H

 



Jeudi 28 mars 2024, rencontrez le photographe Patrick Zachmann à l'occasion d'une projection de son nouveau film Un pezzo di papà. Un dialogue animé par Léolo Victor-Pujebet.


Patrick Zachmann reçoit un jour sur sa page Facebook le message d’un photographe napolitain de 25 ans, Andrea Mormile. Il porte les mêmes nom et prénom qu’un ami policier de la Brigade Anti Mafia qu’il avait suivi et photographié en 1982 et qui avait été assassiné peu après. C’est son petit-fils. La lecture de ce message le transporte 35 ans en arrière. À l’époque il était un jeune photographe de 26 ans et Paris était alors le cœur battant du photojournalisme. 


De retour à Naples en 2019, emportant avec lui les tirages de celui qui fut un mari, un père et un grand-père, Patrick réalise qu’il offre à ses descendants les images manquantes de leur histoire, leur permettant de combler les vides du puzzle de leur mémoire. 


Les retrouvailles avec la famille Mormile réanime aussi son désir de photographe qu’il pensait disparu. 


Patric Zachmann est né à Choisy-le-Roi, en France, en 1955 et vit à Paris. Photographe indépendant à ses débuts, il entre à Magnum en 1985 et en devient membre en 1990.  En 1982, il plonge dans l’univers violent de la police et de la mafia napolitaines. Un ouvrage, Madonna ! et une fiction écrite à partir de ses images, très cinématographiques, naîtront de cette expérience. 


En 1984, Patrick Zachmann participe à une commande culturelle et anime un stage de photographie auprès de jeunes des quartiers Nord de Marseille. Dès lors, son travail photographique privilégiera toujours les thèmes de la mémoire et de l’identité. En 1987, à l’issue d’un projet personnel de sept ans sur son identité juive, il publie “Enquête d’identité”. En 1989, son reportage sur les événements de la place Tiananmen à Pékin est largement diffusé par la presse internationale. 


Entre 1996 et 1998, Patrick Zachmann réalise le court métrage “La Mémoire de mon père”, puis son premier long-métrage sur la disparition des traces de la mémoire notamment au Chili : “Allers-retours. Journal d’un photographe”. De 2006 à 2008, il réalise “Bar Centre des Autocars ”(Les Films d'Ici) dans lequel il part à la recherche des jeunes qu’il avait connus à Marseille dans les années 1980. Il est missionné par Marseille-2013 pour produire et réaliser une exposition, sous forme de carte blanche qui donne naissance à "Mare Mater », un livre et un film présenté au Mucem à Marseille et sélectionné aux Etats Généraux du Film Documentaire à Lussas de 2014. 


Lauréat de nombreux prix photographiques, dont le prix de la « Villa Médicis hors les murs » en 1986, le Prix Niepce en 1990 et le Prix Nadar 2016 pour son livre “So long, China”. Son travail est régulièrement publié dans la presse française et internationale. 





 

DIALOGUE AVEC PATRICK ZACHMANN

JEUDI 28 MARS 2024

7 PARNASSIENS • 20H







en partenariat avec




Comentarios


bottom of page