• Facebook
  • Instagram
  • Twitter Horschamp

Masterclass - Cristian Mungiu - VF

11.15.2012

Jeudi 15 novembre 2012, rencontre avec Cristian Mungiu au Forum des Images, animée par Pascal Mérigeau. C’était le 27 mai 2007. Ce soir-là, Cristian Mungiu recevait des mains de Jane Fonda la Palme d’or du soixantième Festival de Cannes, décernée par le jury présidé par Stephen Frears. Le jeune cinéaste, qui un mois auparavant venait d’avoir trente-neuf ans, parla alors d’un “conte de fée”, se souvenant que “il y a un an, nous ne pensions pas à notre projet, il y a six mois, nous n’avions pas d’argent pour le réaliser”. Il aurait pu ajouter que dix jours plus tôt, lorsque fut présenté 4 mois, 3 semaines, 2 jours, cette histoire, filmée au plus près et au plus juste, d’un avortement clandestin pratiqué dans un pays où l’avortement était interdit et sévèrement réprimé, il était déjà plus que satisfait de se trouver en compétition, lui dont le film avait au départ été sélectionné pour la section Un Certain Regard. Un conte de fée, en effet, qui aurait pu être sans lendemain.

 

 

Seulement voilà, Cristian Mungiu, qui était venu déjà à Cannes pour son premier film, Occident, présenté par la Quinzaine des Réalisateurs en 2002, a de nouveau été sélectionné en 2009 pour les Contes de l’âge d’or, réalisé à plusieurs, puis en mai dernier pour Au-delà des collines. Avec à la clef un Prix du meilleur scénario et celui de la meilleure interprétation féminine décerné conjointement à Cosmina Stratan et Cristina Flutur. Les deux jeunes comédiennes y incarnent deux amies d’enfance, qui ont grandi ensemble dans un orphelinat et qui se retrouvent dans le couvent où vit l’une d’entre elles, qui en dépit des efforts de son amie pour la convaincre refuse d’en partir. Ce film d’une beauté plastique à couper le souffle, superbement écrit et interprété, sortira dans les salles françaises le 21 novembre, moins d’une semaine après que Cristian Mungiu, au Forum des images, aura raconté comment il est devenu cinéaste et livré sa conception du cinéma et du monde.

 

 

Après des études de littérature anglo-américaine dans sa ville natale de Lasi en Roumanie, Cristian Mungiu décide de s'orienter vers le 7ème art. Formé à l'Ecole de cinéma de Bucarest, il est engagé comme assistant réalisateur sur Train de vie de son compatriote Radu Mihaileanu et sur Capitaine Conan de Bertrand Tavernier, tourné en Roumanie. Réalisateur de trois courts métrages en 2000, il gagne sa vie en réalisant des publicités. 

 

Cristian Mungiu signe en 2002 son premier long métrage, Occident, portrait de la Roumanie d'aujourd'hui à travers les destins croisés de trois personnages. Après ce premier opus au ton léger, présenté à Cannes dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs, puis une contribution au film à sketchs Lost and Found en 2005, il met en scène son deuxième long métrage, 4 mois, 3 semaines, 2 jours (2007), l'histoire d'un avortement clandestin en 1987, sous le régime de Ceaucescu. A Cannes, cette œuvre forte et directe bouleverse les festivaliers, et notamment Stephen Frears, Président du Jury, qui lui décerne la Palme d'Or - une première pour le cinéma roumain. Très marqué par l’histoire de son pays, le réalisateur propose en 2009 Contes de l’âge d’or, dans lequel il raconte les légendes urbaines les plus célèbres de Roumanie. A la manière des comédies italiennes des années 50, il oppose l’humour à la dictature en narrant les aventures d’un livreur qui ouvre pour la première fois son camion scellé, ou celles d’un policier qui se voit offrir un porc vivant pendant la famine. 

 

En 2012, il réalise Au-delà des collines, un drame sur fond de religion où deux femmes se retrouvent en Allemagne, après que l’une d’elle soit devenue religieuse. Les deux comédiennes principales, Cristina Flutur et Cosmina Stratan, héritent du Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes pour les rôles d'Alina et de Voichiţa.

 

Please reload