• Facebook
  • Instagram
  • Twitter Horschamp

Masterclass - Robin Williams - VO

Le 6 janvier 2003, la Screen Actors Guild Fondation recevait Robin Williams pour une masterclass exceptionnelle animée par Todd Amorde. Comique de rue, étudiant à la célèbre école de Juilliard, Robin Williams se fait remarquer dès la fin des années 70 en incarnant un extra-terrestre dans la série télévisée comique Mork and Mindy qui lui vaut son premier Golden Globe en 1979. L'acteur effectue ses débuts sur grand écran en 1980 dans la version live de Popeye signée Robert Altman, puis s'éloigne de sa nature comique pour Le Monde selon Garp de George Roy Hill.

 

 

C'est à la fin des années 80 que Robin Williams acquiert le statut de star internationale. D'abord en interprétant l'animateur radio déjanté de Good morning Vietnam (1987), puis, surtout, en incarnant le professeur Keating du Cercle des poètes disparus (1989). Après ces deux oeuvres entre rires et larmes, qui lui vaudront deux nominations à l'Oscar et un Golden Globe pour son interprétation du DJ-soldat Adrian Cronauer, l'acteur se concentre sur des rôles plus dramatiques, comme L'Eveil (1990) ou Fisher King / Le roi pêcheur (1991 et un autre Golden Globe à la clé). 

 

Peter Pan pour Steven Spielberg dans Hook ou la revanche du Capitaine Crochet (1991), voix déjantée du génie d'Aladdin de Disney, Robin Williams retrouve tout son sens comique en se transformant en marchand de jouet aux méthodes dictatoriales dans Toys puis, surtout, en se travestissant pour devenir la Madame Doubtfire de Chris Columbus (1993), rôle qui lui vaut un énorme gain de popularité à travers le monde ainsi qu'un Golden Globe en 1994. 

 

Héros malencontreux du jeu Jumanji (1995), Robin Williams, s'il se consacre surtout à la comédie, parvient toujours à surprendre le public en nuançant ses performances. Homme-enfant dans le Jack de Francis Ford Coppola (1996), Osric dans l'Hamlet de Kenneth Branagh (id.), acteur... flou dans le Harry dans tous ses états de Woody Allen (1997) ou professeur dans Will hunting (id.), l'acteur se montre bien plus polyvalent que ses succès comiques le laisseraient supposer. Il remporte d'ailleurs le seul Oscar de sa carrière pour ce long métrage écrit par le tandem Matt Damon / Ben Affleck.

 

 

 

Ce souci de diversité dans le travail, Robin Williams le démontre encore un peu plus au fil des années. Il met de côté le comique pur pour des comédies plus humaines et ambitieuses (Docteur Patch (1998); L'Homme bicentenaire, 1999), aborde le drame (Au-delà de nos rêves, 1998; Jakob le menteur,1999), le film d'anticipation (A.I., 2001; Final cut, 2004) ou campe des personnages torturés (Photo obsession et Insomnia en 2002). Il se fait ensuite plus discret sur les plateaux de cinéma préférant les seconds rôles (August Rush, Permis de mariage, Le Majordome), le doublage (Happy Feet) ou encore le petit écran et ses séries (The Crazy Ones). 

 

Le 11 août 2014, Robin Williams se donne la mort à l'âge de 63 ans à la suite d'une grave dépression, laissant derrière lui une carrière aussi dense que brillante. Il aura le temps d'achever le tournage de deux comédies loufoques : La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons, troisième volet de la lucrative franchise portée par Ben Stiller, et Absolutely Anything où il prête sa voix au personnage de Dennis, Le Chien.

Please reload