21•22

culture(s)

 
matthias-schoenaerts.jpeg

Matthias
Schoenaerts

ARCS.21

Dialogue avec Matthias Schoenaerts

Les Arcs Film Festival 2021 

animé par Léolo

 

Dans le cadre du partenariat avec Les Arcs Film Festival, HORSCHAMP recevra en master classe Matthias Schoenaerts le 15 décembre 2021.

Le Belge Matthias Schoenaerts baigne très tôt dans le milieu théâtral grâce à son père. Il monte sur les planches dès l’âge de 8 ans en sa compagnie, puis joue à ses côtés à 15 ans dans le film Daens. Après être passé par le Conservatoire Royal d’Anvers et le petit écran ("Patrouille 101"), le jeune acteur participe à Meisje (2002) et Any Way the Wind Blows (2003), premiers films respectifs des Belges Dorothée Van den Berghe et Tom Barman. Il enchaine les courts métrages puis donne la réplique une dernière fois à son père dans "Ellktra" (2005), lequel meurt peu de temps après la sortie du film.


Schoenaerts incarne ensuite la tête d’affiche de "Dennis van Rita" en 2006, un jeune homme fraichement libéré de prison après y avoir purgé une peine pour viol, et est ensuite choisi par le metteur en scène de Basic Instinct Paul Verhoeven pour jouer - un petit rôle certes - dans le brillant Black Book, se déroulant aux Pays Bas pendant l’Occupation allemande. Le comédien poursuit en s’affichant dans plusieurs films belges et hollandais, dont Loft où il campe un jeune homme violent et impulsif. Un type de rôle qui devient une constante de sa filmographie.

Mais c’est en 2012 que son talent est brusquement révélé au grand public. Il prête tout d’abord son imposante carrure au personnage principal du polar belge nominé à l’Oscar du Meilleur film étranger Bullhead. Pour ce rôle marquant d’un trafiquant d’hormones meurtri et violent, Matthias Schoenaerts gagne 27 kilos de muscles. Cette intense prestation n’est pas prête d’être oubliée… Tout comme sa suivante, qui lui vaut le César du meilleur espoir masculin : un marginal fauché et passionné de boxe qui se prend d’affection pour Marion Cotillard dans l’émouvant De rouille et d'os signé Jacques Audiard.

Le comédien prend ensuite la direction des Etats-Unis en compagnie du couple Canet-Cotillard, pour tourner Blood Ties, une version américaine du policier Les Liens du sang (dans lequel Canet tenait l'un des rôles principaux) où il campe Anthony Scarfo, un braqueur sans scrupules. Trois ans après Bullhead, il retrouve le metteur en scène Michaël R. Roskam dans le film de gangsters The Drop à nouveau par le biais d'un personnage violent.

Très travailleur et désirant varier ses prestations, Matthias Schoenaerts est en tête d'affiche en 2015 de trois films d'époque : Suite FrançaiseLes Jardins du RoiLoin de la foule déchaînée et The Danish Girl. Cette même année, il renoue avec les personnages imprévisibles au passé trouble avec Maryland, le nouveau film d'Alice Winocour présenté à la Croisette. Il y incarne un soldat de retour du combat qui est victime de troubles de stress post-traumatique.

Après avoir joué un braqueur amoureux d'Adèle Exarchopoulos dans Le Fidèle et un capitaine faisant face au naufrage d'un sous-marin dans Kursk, Matthias Schoenaerts goûte à l'action avec Red Sparrow et The Old Guard, au film de gangsters avec Frères ennemis et Sons of Philadelphia, ainsi qu'à l'univers carcéral avec Nevada. Parallèlement, le comédien participe à deux longs métrages réalisés par Terrence Malick (Une vie cachée et The Way of the Wind).

_

Rencontre avec Matthias Schoenaerts aux Arcs Film Festival 2021

du 11 au 18 décembre. Captation à retrouver prochainement.

HORSCHAMP

© 2021

about     contact    partenaires

contact@horschampfrance.org

50, rue des Tournelles, 75003 Paris